Ail des ours

Anémone des bois

Arum tacheté

Aulne glutineux

Bouleau blanc

Buis commun

Callitriche des marais

Callitriche des marais

Paquerette

Caltha des marais

Cassissier

Cerisier

Forsythia hybride

grande Consoudre

Iris des marais

Lierre terrestre

Muguet

Narcisse jaune

Noisetier commun

Ortie

Oseille

Perce-neige

petite Pervenche

Pivoine commune

Poirier commun

Primevère des jardins

Primevère officinale

Prunier

Roseau commun

Rumex à feuilles obtuses

Sagittaire

Saule blanc

Typha

Violette odorante

prèle des champs

cardamine des près

Pissenlit

Prunellier

Marronnier commun

Lamier jaune

Pommier domestique

Lamier blanc

Lamier pourpre

Rhubarbe

Jacinthe des bois

Moutarde sauvage

Geranium à Robert

Egopode podagraire

Berce commune

Anthrisque commun

Gaillet gratteron

Reine des près

Ronce commune

chardon des champs

CH'TI NATURE - le site "nature" des gens du Nord

L'Arum tacheté

Le nom de cet Arum fait allusion aux taches violacées portés fréquemment par les feuilles et par l’inflorescence.


Arum tacheté.
Nom scientifique : Arum maculatum.
Nom(s) courant(s) : pied de veau.
Famille : Aracées.

Description : Plante herbacée, glabre à rhizome.
Hauteur de la plante : 15 à 50 cm.

Feuilles vert-glauque.
Forme : en fer de lance, parfois marquées de nombreuses taches sombres. Au milieu d'elles, se dresse l'axe de l'inflorescence, appelé spadice, enveloppé de la spathe (feuille en cornet) vert pâle bordée de violet.
Taille des feuilles : Taille : 20 à 50 cm de haut.

Période de floraison : avril à mai.
L’organe reproducteur particulièrement volumineux n’est en effet pas une fleur, mais une inflorescence qui porte des fleurs rudimentaires mâles et femelles en spirales étagées sur un axe en forme de massue : le spadice, au fond d’une urne se prolongeant en vaste cornet : la spathe. A maturité, cet organe dégage une douce chaleur et exhale une odeur nauséabonde qui attire des petites mouches. Ces insectes sont piégés à l’intérieur par une couronne de poils inclinés vers le bas et situés au niveau de l’étranglement du cornet. Ces mouches emprisonnées se nourrissent de nectar et se couvrent de pollen. La plante autostérile, ne peut être fécondée par son propre pollen. C’est le flétrissement de la spathe qui libère les insectes. Ceux-ci iront alors se faire piéger par une autre plante et y assureront la fécondation.

Les fruits sont des baies d’abord vertes puis rouges luisantes à maturité, globuleuses, réunies en un épi compact au sommet de la tige.

Exposition : ombre, mi-ombre.
type de sol : riches et humides

Les baies à l'allure appétissante sont toxiques, elles renferment de l'oxalate de calcium.
Elles sont très riches en saponosides, responsables de leur toxicité. D’un beau rouge corail à maturité, elles sont un peu sucrées au début, et se montrent attirantes pour les enfants. Or elles sont très irritantess et peuvent produire des troubles digestifs, nerveux et cardiaques parfois mortels.
Le contact de leur sève avec les muqueuses ou les yeux est dangereux.

Pratiquement toutes les photos de ce site sont des photos personnelles. Si exceptionnellement vous rencontrez une photo qui vous appartient, et que vous souhaitez la retirer du site, c'est votre droit. Contactez-nous afin de la retirer.
Mail :devynck@free.fr