Ail des ours

Anémone des bois

Arum tacheté

Aulne glutineux

Bouleau blanc

Buis commun

Callitriche des marais

Callitriche des marais

Paquerette

Caltha des marais

Cassissier

Cerisier

Forsythia hybride

grande Consoudre

Iris des marais

Lierre terrestre

Muguet

Narcisse jaune

Noisetier commun

Ortie

Oseille

Perce-neige

petite Pervenche

Pivoine commune

Poirier commun

Primevère des jardins

Primevère officinale

Prunier

Roseau commun

Rumex à feuilles obtuses

Sagittaire

Saule blanc

Typha

Violette odorante

prèle des champs

cardamine des près

Pissenlit

Prunellier

Marronnier commun

Lamier jaune

Pommier domestique

Lamier blanc

Lamier pourpre

Rhubarbe

Jacinthe des bois

Moutarde sauvage

Geranium à Robert

Egopode podagraire

Berce commune

Anthrisque commun

Gaillet gratteron

Reine des près

Ronce commune

chardon des champs

CH'TI NATURE - le site "nature" des gens du Nord

Le géranium à Robert

>Le géranium à robert est une plante vivace sauvage qui pousse dans les prés et près des fôrets.


Géranium à Robert.
Nom scientifique : Geranium robertianum.
Nom(s) courant(s) : Herbe à Robert, herbe rouge.
Famille : Géraniacées.

Description : C'est une plante herbacée.
Hauteur de la plante : 10 à 50 cm.

Feuillage caduc.
Feuilles vert-clair devenant rouge en fin de saison.
Les feuilles sont très découpées.
Les feuilles froissées entre les doigts dégagent une odeur de bouc et éloignent les moustiques.

Racine pivotante.

Période de floraison : de mai à septembre.
La fleur est de couleur rose.
5 pétales.
Les fleurs sont rayées de bandes plus sombres.
Taille : 1,5 à 2 cm de diamètr
Chaque tige porte deux fleurs.

Le fruit ressemble à un long bec effilé rappelant celui de la grue ou de la cigogne.

La tige est teintée de rouge.
Elle est cassante, renflée aux nœuds.

type de sol : sous-bois

Constituants de la plante : huiles essentielles (géraniol, linalol), principe amer, acide citrique, tanins, résines.
Usages : Hémorragies internes (bronches, poumons, intestin), ulcères, aphtes, plaies.

Géranium vient du grec geranion : grue (les fruits ressemblent à un bec de grue).
Robertianum peut provenir de Ruppertianum (cette plante fut dédiée à saint Ruppert, évêque de Salzbourg au VIII° siècle, qui aurait dé- couvert les propriétés hémostatiques de la plante).
Pour d’autres, l’origine serait plutôt dans le mot latin ru- ber : rouge, en rapport avec la couleur rougeâtre des tiges.

Pratiquement toutes les photos de ce site sont des photos personnelles. Si exceptionnellement vous rencontrez une photo qui vous appartient, et que vous souhaitez la retirer du site, c'est votre droit. Contactez-nous afin de la retirer.
Mail :devynck@free.fr